Accueil > Les trucs et astuces de NatXplore > Sacs de couchage Plumes ou synthétique

Sacs de couchage
Plumes ou synthétique
A déterminer selon l'utilisation

 

 Les plumes de haute qualité isolent, à garnissage égal, bien mieux que les matériaux synthétiques car les plumes fines retiennent mieux l'air chaud que n'importe quelle fibre synthétique. De plus, les sacs de couchage en plumes sont plus légers et plus compressibles. Le rapport isolation/prix est en revanche à l'avantage des sacs de couchage synthétiques. Les sacs de couchage en plumes sont adaptés à une utilisation en montagne et dans nos latitudes. Les sacs de couchage synthétiques sont particulièrement adaptés aux régions humides. Même en étant mouillées, les fibres synthétiques gardent mieux leur pouvoir isolant que les plumes. Les nouvelles fibres synthétiques ont spécialement été développées pour être plus compressibles mais elles n'atteignent pas encore la compressibilité des modèles en plumes de haute qualité.

Qualité des plumes :


Un bon sac de couchage en plumes est surtout défini par la qualité de son garnissage en plumes. Les facteurs suivants sont déterminants:

- Matière brute : le meilleur duvet provient des oies adultes et bien soignées originaires des régions froides. Une fois mortes, elles doivent être plumées à la main.
- Traitement : seulement un nettoyage approfondi et un triage minutieux permettent d'obtenir un bon garnissage.
- Proportion entre plumes et duvet : puisque le pur duvet n'est pratiquement pas disponible et qu'une certaine proportion de plumes est nécessaire au maintien du garnissage, les proportions sont toujours indiquées. Une valeur de 90/10 signifie que le garnissage se compose de 90% de duvet et de 10% de plumes. Par rapport aux plumes le duvet isole mieux et il est plus léger. C'est pourquoi les meilleurs garnissages ont une teneur en duvet de 96%. Une proportion de 90/10 est encore excellente.

Un bon sac de couchage se distingue alors par sa capacité de prendre rapidement beaucoup de volume une fois qu'on le sort de sa housse. Ce pouvoir gonflant, après compression, est dit Fill Power (ou aussi Loft) et il se mesure selon un test standardisé: une once (28 g) de garnissage de plumes est versée dans un cylindre gradué et comprimée pendant 24 heures avec une plaque de 100 g. Ensuite la plaque est ôtée et l'on mesure à quel volume le garnissage s'est gonflé. Le volume mesuré est donné en cuin (1 cubic inch = 16,39 cm3). Un bon duvet peut atteindre des valeurs au-dessus de 500 cuin. Des valeurs entre 700 et 800 cuin sont les valeurs maximales et ne peuvent être dépassées selon les standards internationaux.

Conseils d'entretien :

Les garnissages, qu'ils soient en plumes ou en fibres synthétiques, souffrent à chaque lavage. A chaque fois les plumes perdent une partie de leur graisse naturelle, ce qui implique qu'elles deviennent cassantes, se brisent et perdent leur pouvoir gonflant et isolant. Les fibres synthétiques ont une surface rugueuse et pour qu'elles ne s'accrochent pas les unes aux autres, les fibres subissent un traitement silicone. Chaque lavage abîme la couche de silicone et diminue à la longue le pouvoir gonflant des fibres non-tissées.
En conséquence : Aérer les vestes ou les sacs de couchage à l'air et nettoyer les taches sur le tissu extérieur avec de l'eau - éviter si possible les lavages complets!
Au cas où vous souhaiteriez quand même laver votre sac de couchage, veuillez consulter nos conseils d'entretien à ce sujet.

 


Ce contenu requiert Macromedia Flash Player version 8 ou supérieur.Get flash player

Natxplore
0  article(s) pour un total TTC de : 0,00 €
Panier

Paiement sécurisé


Recherche